Le travail à la scie

Les arboristes-grimpeurs utilisent communément la scie d’élagage (dite japonaise) pour les travaux de taille. Cet outil allie légèreté, silence et soin de coupe. Son usage se montre pertinent dans les cas de taille d’entretien et de formation (alliée au sécateur) mais limité quant il s’agit d’effectuer de grosses coupes.

Il est préférable d’anticiper les travaux de taille et couper des branches de diamètre inférieur à 5 cm, qui se refermeront assez vite.

Chaque plaie infligée à l’arbre est une entrée potentielle pour des parasites (insectes et champignons), qui fragilisent le bois et peuvent occasionner des risques de rupture. Par ailleurs, le bois est un espace de stockage des réserves alimentaires, en ôter une portion importante revient à vider une partie de son garde-manger. S’il survit, il réagira en produisant de nombreux rejets, puisant dans ses réserves, ce qui occasionnera un affaiblissement de l’arbre face à ses ravageurs et de nombreuses interventions de sélection. Sans parler des dégâts esthétiques…

Pour ces raisons, les tailles radicales (rabattage, étêtage…) sont à proscrire.

Il vaut mieux choisir une essence adaptée à son environnement (taille du terrain, proximité de bâtiments, sol et climat) plutôt que d’avoir devant la maison un arbre défiguré et dangereux malgré tout.

Ainsi, la limite de la scie devient sa force.

© 2020 L'Arbre Au Coeur . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.